les Amis du Musée du Pays d'Allevard

Association loi de 1901 président: Dominique Voisenon

vendredi 15 septembre 2017

l'AMPA à l'école élémentaire Doudart de Lagrée

Ernest Doudart de Lagrée
Ce mercredi 14 septembre 2017, Jean Pierre Macian et Claude Bachelier, tous deux membres des Amis du Musée du Pays d'Allevard (AMPA), sont venus parler de l'enfant du pays: Ernest DOUDART DE LAGREE aux enfants de l'école de Saint Vincent de Mercuze.

Dans le cadre du "temps d'activités péri-scolaires" (TAP) et à la demande des animateurs, Myriam, Mélissa et Tom, ils ont évoqué devant des enfants attentifs et curieux la vie de ce marin, à la fois explorateur, ethnologue, anthropologue et d'une certaine façon aventurier atypique.


école élémentaire Doudart de Lagrée à St Vincent de Mercuze

Certes, il ne fallait pas rentrer dans des détails par trop techniques, mais les questions posées par ces jeunes élèves, leurs remarques dénotaient une curiosité bienvenue.

Le voyage de Doudart, d'Alexandrie à Suez à dos de dromadaire, les a beaucoup intrigué, tout comme la reine du Siam qui ne portait pas de chaussures alors qu'elle était vêtue d'habits richement décorés lors d'une cérémonie officielle.

Ils ont ainsi très vite pu faire le lien entre le Doudart de Lagrée, dont leur parlaient les deux conférenciers, et  le buste devant la mairie ainsi que le monument qui lui est dédié dans le village, devant lesquels ils passaient régulièrement sans savoir de qui il s'agissait. Mais aussi, sans doute, avec le nom de leur école: école élémentaire Doudart de Lagrée.


Gageons qu'après cette courte intervention dans leur école, puis les visites que leur feront faire Myriam, Mélissa et Tom, du TAP, depuis la maison où il est né jusqu'à l'ancienne église, gageons donc qu'après tout cela, nos petits rutissons (1) auront envie d'en savoir un peu plus sur l'histoire de leur village, mais aussi sur l'Histoire, avec un grand H.


aviso escorteur Doudart de Lagrée  (1963 - 1991)



(1) les habitants de Saint Vincent de Mercuze sont des rutissons.

mardi 12 septembre 2017

"le protestantisme", une conférence de l'AMPA

   

« Année Lesdiguières » oblige, ajouter à cela 2017: 
500 ème anniversaire de la diffusion des « 95 thèses » de Luther qui a déclenché la réforme protestante en Allemagne, plus un conférencier curieux et méthodique, et vous captivez un auditoire. 

C’est ce qui est arrivé ce jeudi à la tour des décors dans le parc thermal d’Allevard.

    C’est Claude Bachelier, vice-président des Amis du Musée du Pays d’Allevard qui a, dans le cadre des « conférences de l’été » proposé aux nombreux curistes présents (et à quelques locaux ...) le Protestantisme en Dauphiné. 

Une présentation claire et objective où le regard aiguisé de l’historien laïc  l’a emporté sur le religieux.

    Un long témoignage autour des guerres de religion (huit) qui ont ravagé le royaume de France de 1562 à 1598, salutaires rappels de notre histoire...

 Ont été abordés les aspects politiques, économiques et sociaux liés aux phénomènes en Europe en France pour se terminer en Dauphiné et Pays d’Allevard. 

Martin Luther
Le Protestantisme, une des 3 branches de la religion Chrétienne avec le Catholicisme et l’Orthodoxie est apparu au XVI ème siècle initié par Martin Luther et amplifié par Calvin. 
Mais, le conférencier est allé au-delà en faisant découvrir Pierre Valdo, John Wycliff, Jan Huss et Johann Tetzel ; autant de noms ignorés. 
Complots, conjurations, abjurations, répressions et exactions seront le lot de tant d’années de guerre-civile ...

le temple d'Allevard
Le propos se termine avec le temple d’Allevard construit en 1854 à l’aide de deniers privés.



La dernière image : la croix Huguenote (croix de Malte fléchée et boutonnée) à 4 fleurs de lys rappelant la loyauté que les Huguenots voulaient garder à la couronne de France, alors même que celle-ci leur refusait le droit de culte.


Prochaine conférence : Les Taillanderies de l’Oursière présenté par Marc Grambin jeudi 14 Septembre.


D.V.

lundi 21 août 2017

"Belledonne les Bains", une conférence proposée par Evelyne BOSC-CAMILLERI


« Belledonne les Bains »     Evelyne Bosch-Camilleri  (24-08-17)

Nulle carte ni autre GPS ne trouvera ce lieu ; cependant il existe ! Evelyne Bosch-Camilleri, médiatrice du musée d’Allevard en a fait la démonstration dans le cadre des « conférences de l’été » proposées par les Amis du musée du Pays d’Allevard.
 Curistes, touristes et... locaux ont rempli une salle une nouvelle fois trop petite pour découvrir les sources et thermes éphémères qui au cours du XIX e siècle en particulier ont tenté d’exister... 
Uriage, Allevard, Challes et bien sur Aix en Savoie ont été présentés ; mais, qui se souvient des essais infructueux dans la durée de celles de Châteauneuf, Coise, Laval, La Boisse , la Chapelle du Bard ou le Curtillard?...
On a évoqué La Terrasse en Grésivaudan et la Motte les bains et ses eaux à plus de 60°. On a même ironisé sur le pari fou d’Hugues Bérriat en 1843 pour son projet âprement défendu de« Grenoble-ville-d’eau »  en détournant les eaux de la Motte... 
Espoir et désillusion, la station de Grenoble ne verra jamais le jour... Qui avait eu cette idée folle ?... En 1811, Napoléon lui-même pour accueillir et soigner ses Grognards.

Dans le prolongement logique de l’exposition consacrée aux Curistes et à leurs loisirs à la Belle Epoque dans les stations thermales de notre territoire et actuellement visible au musée d’Allevard (jusqu’au 27 octobre 2017) 
Un public conquis pour une évocation en images dans un climat de bonne humeur insufflée par la conférencière au travers de nombreuses anecdotes.

La semaine prochaine à la tour des décors, dans le parc thermal, c’est de l’orgue Cavaillé-Coll d’Allevard que 2 conférenciers (il faut bien çà !) parleront (Vincent Bordelet) de l’histoire et de la technique de ce diabolique instrument, avec à l’issue de la présentation, à l’église, l’aspect physique et sonore, par l’Organiste titulaire Jean-Marie Verhaegen.

mercredi 16 août 2017

Georges Salamand au salon du Livre d'Allevard

Dans sa conférence, Georges Salamand évoquera les oeuvres "allevardines" de Daudet et Laprade, bien sûr, mais aussi d'Amiel et de Gayet de Cesena, Bibesco et Ponsard ( sur le massif d'Allevard) sans oublier Jacquemont !