les Amis du Musée du Pays d'Allevard

Association loi de 1901 président: Dominique Voisenon

dimanche 31 mai 2015

Le Grésivaudan honore le Chevalier Bayard, enfant du pays devenu héros national

Le Grésivaudan honore le Chevalier Bayard, enfant du pays devenu héros national




 
C’est avec le printemps que vont s’ouvrir les festivités « Bayard 2015 » liées aux commémorations des 500 ans de la bataille de Marignan pendant laquelle Pierre Terrail, plus connu sous le nom du Chevalier Bayard, s’est particulièrement illustré. Une occasion pour les associations et communes du Grésivaudan de remettre à l’honneur le noble chevalier dont la carrière militaire exemplaire lui a valu dès sa mort en 1524 de devenir un homme de légende.

Un programme d’animations à l’échelle du Grésivaudan
Le Chevalier Bayard est né à Pontcharra vers 1476 dans le château familial qui domine encore la vallée aujourd’hui. L’association Les Amis de Bayard qui se mobilise pour approfondir et diffuser l’histoire du chevalier a souhaité s’associer au Musée d’Allevard pour organiser cette année une exposition commémorative. Ne pouvant disposer du château, c’est le musée qui organise du 16 mai au 16 octobre 2015 cette exposition intitulée « Le Chevalier Bayard (1476-1524), enfant du Grésivaudan et héros national ».  
Riche d’un important patrimoine bâti et de nombreuses associations culturelles très actives, les communes du Grésivaudan et de Belledonne ont été invitées à s’associer aux festivités « Bayard 2015 ». Un programme varié sur les thèmes de Bayard, de la chevalerie, du Moyen-Age et de la Renaissance à découvrir sur 23 sites. 
La Communauté de communes du Grésivaudan soutient activement l’exposition et les différentes manifestations notamment par une aide financière aux acteurs mobilisés. 

Une exposition 
Le Chevalier Bayard est probablement avec Du Guesclin et Jeanne d’Arc, l’un des personnages les plus mythiques de l’histoire de France. L’exposition temporaire du Musée d’Allevard souhaite contribuer à mieux faire connaitre le preux chevalier qui vit le jour à Pontcharra et mourut au combat en 1524 lors de la tentative de reconquête du Milanais par François Ier
L’exposition consacre un premier espace aux origines et à la formation du jeune Pierre Terrail dont la famille appartient à la petite noblesse locale. Issu d’une fratrie de huit enfants, il parvient à l’âge de 10 ans, par l’entremise de son oncle Laurent Alleman, à entrer comme page à la cour de Savoie pour s’initier au métier des armes. Ayant fait ses preuves en Savoie, il se met au service du roi de France à l’âge de 14 ans. Il combat successivement pour trois souverains français, Louis XII, Charles VIII et François Ier qui voulaient faire valoir leurs droits héréditaires d’abord sur le Royaume de Naples puis sur le duché de Milan. 
A partir de 1494 et pendant près de soixante-dix ans, l’Italie fut le théâtre de luttes dynastiques dans lesquelles les souverains français mirent toutes leurs forces. Un espace de l’exposition est dédié aux Guerres d’Italie qui permirent à Bayard de s’illustrer, tant pour sa bravoure que pour son sens de l’honneur, ce qui lui valut le qualificatif de chevalier « sans peur et sans reproche ».
La bataille de Marignan dont nous commémorons les 500 ans et qui sera largement évoquée au musée, fut une étape décisive dans la carrière du soldat. Suite à cette victoire, le roi François Ier aurait demandé à être fait chevalier de la main même de Bayard, ce qui eût pour conséquence la reconnaissance et l’ascension sociale du soldat.

L’exposition s’attachera à montrer également que notre héros a vécu une période de transition entre le Moyen-Age et la Renaissance, qui dans le domaine de la guerre s’apparente à une sorte de « révolution militaire ». Les stratégies nouvelles, la professionnalisation des armées mais aussi l’évolution de l’armement avec l’utilisation de la « poudre noire » modifient considérablement les combats. Signe révélateur de ces évolutions, c’est avec une des premières armes à feu portable, l’arquebuse, que le chevalier Bayard pourtant protégé par sa lourde armure, fut mortellement blessé en 1524…

La dimension mythique de Pierre Terrail, petit noble dauphinois devenu héros national, fait l’objet de la dernière salle de l’exposition. En effet, quelques années après sa mort, les prouesses du valeureux et magnanime chevalier furent largement diffusées grâce aux récits écrits par Symphorien Champier mais aussi par Jacques de Mailles, son loyal serviteur originaire de Morêtel-de-Mailles. Le mythique chevalier ne cessa à partir du XVIIe siècle et jusque dans les années 1950 d’être cité en exemple, souvent à des fins politiques et patriotiques. Par la suite, comme l’explique Cécile Bonnet dans son mémoire sur « l’utilisation politique d’une gloire française », le mythe qui s’essouffle laisse place à la recherche de vérité historique, mais n’empêche pas le héros natif du Grésivaudan de continuer à être porteur de valeurs universelles : courage, loyauté et générosité.

Exposition présentée du 16 mai au 16 octobre 2015
Au musée d’Allevard, tous les jours sauf dimanche et jours fériés de 14h15 à 18h. 
Livret d’exposition à paraître (48 pages – 7 euros)

Musée d'Allevard
Parc des Forges, 1, rue de La Libération 
Tél. : 04 76 45 16 40 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire