vendredi 8 janvier 2016

Les Chemins du fer et de l’eau en Belledonne






Si 2015 est une mauvaise année pour beaucoup, pour les Amis 

du Musée du Pays d’Allevard, 2015 est une année de

réalisations. 

C’est la concrétisation d’un travail de réseau, celui des  

"Chemins du fer et de l’eau en Belledonne ". 


Travail obscur et incertain d’un  groupe devenu amis composé 

de bénévoles, professionnels du patrimoine et d’élus, riches 

de leur propres projets et oubliant leurs clocher. Ils sont 

Dauphinois ou Savoyards, peu importe, sinon se réunir pour 

créer et offrir à nos visiteurs l’histoire des hommes du massif de 

Belledonne. 

Faute  d’un élément patrimonial précis à valoriser, les « Amis » 

du musée ont travaillé sur l’idée d’un arrêt sur images et 

témoigné de l’activité héritière de neuf siècles de sidérurgie et 

de métallurgie dans le massif. 


Après le tournage de films témoins de l’activité contemporaine 

et sa restitution au public par le biais de bornes interactives, 

ce sont sept circuits pédestres qui sont proposés et seront 

opérationnels dans leur ensemble dès le printemps 2016.


Le départ du circuit n°4 : le site Industriel de la Gorge à 

Allevard  part de la maison des forges; il est matérialisé 

par un « totem » et une table de lecture que quelques bras 

l’association avec l’aide des services techniques ont mis en 

place. 

Porteur de la carte de l’espace concerné, le Totem constitue une 

des portes d’entrée d’un espace touristique appelé à se 

développer et s’enrichir (nous y travaillons...)

les partenaires de l'AMPA





L’ensemble de ces réalisations soutenu et coordonné avec l’aide 

de l’espace Belledonne,  financé pour parti par les fonds 

Européens Feader, la Communauté de Communes du 

Grésivaudan et un très bel effort financier de l’association. 



En plus d'être d'être d'infatigables "fouineurs" d'archives et de savoir manier la plume et le crayon, Jean Pierre MACIAN, Giovanni Erminio VERZA, Dominique VOISENON savent manier la pioche et la pelle, aidés par Jean Marc MOTTA, du service technique de la mairie d'Allevard.



de gauche à droite: JP Macian - G. Verza - D. Voisenon - JM Motta





crédit photos: Yvette Voisenon

1 commentaire:

Jean Olivier VIOUT et le procès Barbie de mai à juillet 1987

Le 11 mai 1987 s’ouvrait à Lyon le premier procès tenu en France pour crime contre l’humanité. Pierre Truche et Jean Olivier Viout ...